Un lieu, une histoire : le Prieuré Saint Nicolas aux Sables d'Olonne

Situé dans le quartier de la Chaume, coeur historique des Sables d'Olonne, le Prieuré Saint-Nicolas figure parmi les édifices emblématiques de la ville. D'abord lieu de culte, puis fort militaire ouvert sur l'océan, le site accueille aujourd'hui des expositions d'art, des concerts et des événements culturels. Suivez le guide !

Un lieu, une histoire : le Prieuré Saint Nicolas aux Sables d'Olonne

Il était une fois le prieuré et le fort Saint Nicolas

La légende raconte qu'un marin rescapé d'un naufrage aurait fait voeu de construire une chapelle à cet endroit. C'est pourquoi elle est dédiée à Saint Nicolas, le patron des navigateurs. Dans les faits documentés, on sait que le Prieuré Saint-Nicolas fut édifié au XIe siècle par les moines de l'abbaye Sainte-Croix de Talmont. Ce qui en fait le plus vieil édifice des Sables d'Olonne.

Lors des guerres de Religion, au XVIe siècle, le prieuré de la Chaume est saccagé et pillé par les protestants. C'est Richelieu qui ordonnera la restauration de l'édifice. Mais le prieuré n'est pas à l'abri pour autant.

En effet, en juillet 1696, la flotte anglaise et hollandaise bombarde Les Sables-d'Olonne et la Chaume. On décide alors de construire des fortifications à l'extrémité sud de l'église pour défendre la rade des assauts maritimes. Des batteries côtières sont aménagées à la pointe Saint-Nicolas.

Au fil des années, le Prieuré perd sa vocation religieuse. La dernière messe a lieu en 1779, date à laquelle le monument est cédé à l'Armée pour être transformé en bastion militaire. Le prieuré devient alors le fort Saint-Nicolas.

Les relations avec l'Angleterre s'étant améliorées au XIXe siècle, l'édifice est abandonné et commence à se détériorer. Il retrouve cependant sa vocation militaire pendant la Seconde Guerre mondiale lorsque l'armée allemande construit des bunkers dans l'enceinte de l'ancien fort. L'ensemble est intégré au dispositif du Mur de l'Atlantique. Dans les années 1970, le Prieuré Saint-Nicolas retrouve l'affection des Sablais et des Chaumois et fait l'objet d'une restauration. L'édifice est entièrement rénové par la Ville en 2004.

À lire aussi : La Chaume, quartier le plus ancien des Sables-d'Olonne.

Un patrimoine vivant, un lieu d'art et de culture

Aujourd'hui transformé en lieu culturel, le Prieuré Saint-Nicolas offre une acoustique exceptionnelle. Il accueille toute l'année des événements artistiques, expositions de peintures, spectacles, concerts, chants marins, vente et dédicaces de livres...

Les canons du fort Saint Nicolas

Installés sur l'esplanade du prieuré Saint-Nicolas, huit canons font face à l'océan. Ces pièces d'artillerie datées du XVIIIe siècle furent retrouvées en 2002 par des plongeurs archéologues au large du phare des Barges, aux Sables d'Olonne. Ces canons d'époque proviennent de "La Placelière", navire marchand englouti en 1747. L'équipage et les passagers furent sauvés grâce à l'intervention des pêcheurs Chaumois qui sont intervenus malgré la tempête.

Le Mémorial des Péris en mer

En contrebas du Prieuré de La Chaume se trouve le Mémorial des Péris en mer, monument dédié aux marins pêcheurs disparus en mer qui rappelle les liens profonds qui unissent l'Homme à l'Océan. Une fresque en mosaïque de l'artiste vendéen Jacques Launois représente la dure vie de marin. Une grande ancre marine est également exposée.

Infos pratiques

  • Accès : Promenade Jean XXIII, 85100, Les Sables-d'Olonne (à 8 km de notre camping 4 étoiles Le puits Rochais)
  • L'intérieur du prieuré est ouvert uniquement lors des expositions temporaires ou manifestations.
  • Dominant l'entrée du port, la promenade sur la jetée offre une vue imprenable sur le chenal et sur la baie des Sables d'Olonne.
  • À voir près du Prieuré : le château Saint-Clair et la tour d'Arundel.

photo@Alexandre LAMOUREUX/Vendée Expansion

lundi 11/12/2023 - 16:56:00
Cet article vous a plu ? Partagez-le !