INSOLITE : Le muséum du Coquillage des Sables d'Olonne

 
Publié le 17/05/2019 :

Vos connaissances des coquillages se cantonnent aux huîtres et bigorneaux ? Alors, il est grand temps de visiter le musée du Coquillage des Sables d'Olonne en Vendée, à moins de 15 minutes de notre Camping Le Puits Rochais. En tout, près de 45 000 spécimens, des plus communs aux plus rares en passant par les plus insolites, offrent un véritable tour du monde des coquillages. Devant l'une des plus grandes collections privées d'Europe, les conchyophiles se régaleront tandis que les autres iront de surprises en découvertes !

Musée du coquillages

Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés...

Impossible de rester insensible devant l'étonnante richesse de la collection du musée. Plus de 45 000 coquillages du monde entier, aux formes les plus variées et aux couleurs inouïes, n'en finissent pas d'attirer le regard. Un régal pour les yeux !
Bien à l'abri dans les quelque 230 vitrines, chaque coquillage est classé par famille et mis en valeur avec soin. Pour rendre la visite plus fructueuse et enrichissante, des fiches explicatives nous renseignent sur l'origine des coquillages et le lieu de leur découverte. Et pour susciter l'intérêt des enfants, un jeu de piste permet aux plus jeunes de découvrir les collections du musée tout en s'amusant, avec un petit cadeau à la clé !

Des coquillages jamais vus encore, une collection unique en Europe

On y découvre une succession de petites salles, réparties sur deux niveaux. D'une vitrine à l'autre, les coquillages sont tous aussi fascinants les uns que les autres.
Le Murex Pecten tout d'abord puisqu'il s'agit de l'emblème du musée ! Derrière ce nom barbare se cache le "Peigne de Vénus", un coquillage très original venu tout droit de l'océan Indien. On le reconnaît à ses dizaines d'épines, fines, pointues et parfaitement ordonnées, qui lui servent à se protéger des prédateurs.
Ici, un Melo amphora des mers du sud côtoie des Tellines-papillons de nos côtes et des Porcelaines à la blancheur nacrée. Là, regardez bien : un Conus geographus, mortel pour l'homme ! Un peu plus loin, dans la salle de la coupole, c'est un énorme Bénitier - le plus grand bivalve du monde - qui retient l'attention.
Mais ce n'est pas tout. On y trouve également des animaux naturalisés, fossilisés ou reconstitués, des poissons et même des requins, des crabes, étoiles de mer, coraux, "éventails de mer" (gorgones) et bien d'autres. Un véritable cabinet de curiosités des fonds marins qui fascinera autant les petits que les grands.

Pour dénicher la "perle rare"

En fin de visite, faites une halte à la boutique du musée. Les collectionneurs ne sauront plus où donner de la tête et les amateurs d'objets originaux se laisseront tenter par un coquillage tropical, un bijou en nacre ou une dent de requin...
Ça y est, vous venez de sortir du musée et les coquillages n'ont plus de secrets pour vous ? Filez vite dans le quartier de l' île Penotte, un lieu hautement insolite des Sables-d'Olonne célèbre pour ses façades décorées de mosaïques de coquillages.

INFOS PRATIQUES

  • Accès : Port de Pêche, 8 rue du Maréchal Leclerc, 85100 Les Sables d'Olonne (à 5 km du camping)
  • Ouvert tous les jours
  • Tarifs : 8 € / adulte, 7 € / ados (12 - 17 ans), 5 € / enfant (de 4 à 11 ans)
  • Durée de la visite : 1h à 1h30
  • + d'infos : www.museumducoquillage.com
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
< Retour au Blog