Le phare de l'Armandèche, le dernier grand phare construit en France

 
Publié le 24/06/2019 :

Situé dans le quartier typique de La Chaume aux Sables-d'Olonne, à 10 km du camping, le phare de l'Armandèche se dresse fièrement sur la côte rocheuse. Vous pourrez le découvrir lors d'une balade à pied ou à vélo sur la côte sauvage. Malgré le fait que le phare soit rarement ouvert à la visite, on ne résiste pas à l'envie de vous en toucher quelques mots.

Le phare de l'Armandèche

Visiter le phare de l'Armandèche, mission impossible ?

Avant toute chose, il faut vous dire qu'il n'est pas possible de visiter librement le phare... Sauf lors des Journées du Patrimoine qui ont lieu tous les ans le troisième week-end de septembre. Une aubaine pour tous ceux qui auront su patienter après l'été pour partir en camping aux Sables-d'Olonne ! Ces derniers auront le privilège de pénétrer à l'intérieur de ce beau phare classé Monument Historique en 2012.

Après avoir gravi les 193 marches en colimaçon, on profite d'un bon bol d'air iodé depuis l'étroite plateforme de la lanterne. À 38 mètres de hauteur, la vue à 360 degrés sur la ville, la plage et la côte sauvage de La Chaume est magnifique. Par temps clair, le regard porte même jusqu'à l'île de Ré !

Petite consolation pour les campeurs qui trouveront porte close, la vue au pied du phare de l'Armandèche mérite, à elle seule, le détour.

Un peu d'histoire...

Le phare de l'Armandèche est l'oeuvre de l'architecte vendéen Maurice Durand à qui l'on doit notamment la reconstruction de plusieurs phares détruits durant la Seconde Guerre mondiale, du Pendule du Remblai et de nombreux autres bâtiments et villas des Sables-d'Olonne.

Inauguré le 15 octobre 1968, le phare de l'Armandèche est le dernier grand phare construit en France. Il se présente sous la forme d'une élégante tour hexagonale blanche en béton armé, surmontée d'une coupole rouge.

Lors de sa mise en service, il remplace le phare de La Chaume (le feu de la tour d'Arundel) qui demeure cependant toujours en activité. Et si vous vous posez la question, sachez que la puissance de son faisceau lui permet de balayer les flots à 24 milles à la ronde (42 km).

À voir, à faire en chemin :

  • Le Prieuré Saint Nicolas : une ancienne chapelle du XIe siècle, dédiée à Saint-Nicolas, protecteur des marins pêcheurs et des bateliers.
  • La tour d'Arundel : un donjon carré, unique vestige de l'ancien château fort (le Château Saint-Clair) construit par les Princes de Talmont au XVe siècle.
  • La balade le long de la côte sauvage de La Chaume, la route bleue et la Corniche du Nouch.
  • Le phare des Barges : il s'agit de l'unique phare en mer de Vendée construit en 1861, en granit bleu d'Avrillé.

Photo : © Office de Tourisme des Sables d'Olonne

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
< Retour au Blog